Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 13:59

pierre_rabhi.jpg

Partager cet article
Repost0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 19:07



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/95/Cloud_Man%2C_Assinaboine.jpg/608px-Cloud_Man%2C_Assinaboine.jpg

Genre: Platinum prints; Portrait photographs

Copyright date: 1898

Photographer: Rinehart, F. A. (Frank A.)


Partager cet article
Repost0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 13:15

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 15:44

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 16:05

 

Il est brillamment coloré à l'aquarelle transparente et dessin au crayon de l'eau brute.

 

 

http://juicy-sk.cocolog-nifty.com/blog/2012/09/post-f949.html

http://juicy-sk.cocolog-nifty.com/photos/uncategorized/2012/09/24/35.jpg

esquisses juteuses de naoko la gourmande

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 17:24

 

Partager cet article
Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 16:03

Avant de p___ un plomb, je vais changer de plombage?

 

 

Le cerveau et le sang des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer contiennent plus de mercure inorganique que ceux des personnes non atteintes.

 L'exposition à de faibles doses de mercure élémentaire entraîne dans le cerveau un ensemble de perturbations cellulaires caractéristiques du syndrome Alzheimer

 

Pour combler les caries, la Norvège, la Suède et le Danemark ont interdit le mercure.
les composites et les ciments verre ionomères, sont remboursés par la Sécurité Sociale exactement comme l’amalgame : c’est le nombre de surfaces qui module le tarif, pas le matériau.

 

Il est reconnu que le mercure :

  • est libéré par les amalgames puis s’accumule peu à peu dans les organes (cerveau, reins...),
  • traverse le placenta et imprègne les organes du fœtus puis du nourrisson,
  • contamine le lait maternel.
  • Les porteurs de nombreux amalgames ont en moyenne 10 fois plus de mercure dans leur cerveau que ceux qui en portent peu (Guzzi, 2006).

 

 

KON CE LE DISE

 

 

marie-grosman-chercheuse-engagee

 

www.contaminations-chimiques.info/ 

 

www.non-au-mercure-dentaire.org/ 

 

 commentaires_des_autorits_franaise_etude_biois_mercure_amalgames_dentaires__2_-1.pdf

Partager cet article
Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 17:55
Marché de l'art chinois : l'empire des mauvais payeurs

LE MONDE ARGENT | 05.06.2012 à 20h41 • Mis à jour le 05.06.2012 à 20h41

Par Roxana Azimi

A première vue, la trajectoire de la Chine est vertigineuse. Elle serait passée de la troisième place du marché de l'art, en 2007, à la première, en 2011, détrônant les Etats-Unis"La croissance des maisons de ventes aux enchères chinoises est en moyenne de 33 % par an, alors qu'une société plus traditionnelle comme Christie's n'a crû 'que' de 15 % en 2011", souligne François Curiel, président de Christie's Asie.

L'idée que la Chine ait d'ores et déjà pris la première place n'est pas tout à fait crédible ; les études comparent des situations non comparables. Le marché chinois impressionne certes par la puissance de feu de ses maisons de ventes, mais, à ce jour, aucune galerie chinoise n'a atteint l'omnipotence des américains Gagosian ou Pace.

Le fichier des maisons de ventes chinoises n'est pas non plus aussi global que celui de Christie's ou Sotheby's. Si la force de frappe des Chinois a dopé le marché intérieur et les prix des artistes du cru, permettant à trois d'entre eux de se hisser en pole position dans le palmarès des artistes les plus chers, ils n'interviennent que très modérément sur les marchés étrangers.

Le renforcement du marché local reste prioritaire. Certes, chez Christie's, en février 2011, un Chinois a emporté un tableau deGiorgio Morandi pour 1,4 million de livres sterling (1,7 million d'euros). Dans le champ contemporain, Budi Tek, un Chinois basé à Shanghaï et à Jakarta, achète des œuvres d'Adel Abdessemed. Sur la foire Art HK organisée à Hongkong en mai, les acheteurs du continent ont certes fait des emplettes, certains ont acheté des œuvres d'artistes occidentaux, beaucoup plus qu'on ne pouvait le soupçonner. Le mouvement est en marche donc, mais il en est encore à ses prémices.

Si les galeries ont rarement fait face à des mauvais payeurs, les maisons de ventes ont, elles, accusé des ardoises corsées. Un rapport fourni par les maisons de ventes chinoises révèle que 40 % des lots supérieurs à un montant de 1,5 million de dollars (1,2 million d'euros) n'ont pas été payés six mois après l'adjudication. Les cas de "folle enchère" plombent également les "auctioneers" (commissaires-priseurs) et les maisons de ventes françaises.

NEUF PROCÈS

Le commissaire-priseur Olivier Doutrebente a dû remettre en vente un album bouddhiste du XVIIIe siècle d'époque Qianlong qui avait été vendu en 2011 pour 3,6 millions d'euros. Lors de son second passage, le 30 mars, il n'a obtenu "que" 2,04 millions d'euros... Lors de la vente de la collection de Guy et Myriam Ullens, le 3 avril 2011, une œuvre de Song Yonghong adjugée 289 350 dollars (229 879 euros) n'a pas été payée.

D'après le site Bloomberg, Sotheby's a engagé neuf procès contre des mauvais payeurs chinois. Un avertissement qui porte ses fruits. Un Autoportrait dans des montagnes jaunes de Zhang Daqian (6 millions de dollars, soit 4,8 millions d'euros) - un artiste entretemps promu au premier rang des enchères mondiales en 2011 - acheté en octobre 2011 chez Sotheby's a finalement été payé en mars.

Ces nouveaux acheteurs ont aussi du mal à s'acquitter de sommes plus modestes. Ainsi, le spécialiste Jean-Marc Decrop, qui avait mis en vente en avril 2011 un lot de trois dessins d'Huang Yong- Ping, attend toujours d'être payé, alors que l'ensemble s'est adjugé pour 19 288 dollars. "Le problème des impayés dans les maisons de ventes tient à deux raisons : les riches Chinois ont l'habitude du crédit et jouent au avec. Donc ils demandent au moins trois mois de crédit pour payer la maison de ventes, voire plus", indique M. Decrop, qui estime le problème des impayés marginal.

Il poursuit : "Pour des lots importants [plus de 1 million de dollars] que j'avais mis en vente chez Sotheby's à Hongkong, on m'a demandé d'accepter des conditions de crédit de 90 jours et de 120 jours. Je l'ai accepté. Mais même avec ce long crédit, il y a eu un retard dans le paiement. Pendant ces trois à six mois que les acheteurs se donnent avant de payer, tout peut arriver, chute boursière, changement des conditions économiques, ce qui peut amener l'acheteur à changer sa décision d'achat et àcasser la vente. De façon plus générale, c'est aussi vrai pour les contrats. Beaucoup en Chine sont cassés ou renégociés."

Afin d'éviter les déconvenues, Sotheby's et Christie's exigent désormais une caution de 1 million de dollars de Hongkong pour les lots importants. Les auctioneers modèrent le poids des impayés. Selon Kevin Ching, président de Sotheby's Asie, les cas de non-règlement ne représentaient que 1 % à 1,5 % du chiffre d'affaires de Sotheby's en Asie. "Nos procès ne signifient pas que nous avons davantage de problèmes que d'autres maisons de ventes, poursuit M. Ching. Mais nous prenons au sérieux nos obligations envers les vendeurs et on veut les protéger. Nous envoyons des messages." Des messages nécessaires, car les acheteurs chinois ne sont pas encore habitués aux garde-fous.

Roxana Azimi

Partager cet article
Repost0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 17:39

Les enfants esclaves fabriquent nos vêtements.

 

Ou ?

à New Dehli en Inde.

à Dacca  au Bangladesh.

 

Pour qui ?

pour nous, au final d'une chaîne financière d'intermédiaires.

Zara, Monoprix, Leclerc et beaucoup d'autres, qui ne font pas dans le détail humanitaire et qui n'ont pas peur de nier les faits comme pour Zara.


 

Comment ?

12H de travail journalier de 8H à 20H

6 ou 7 jours par semaine

 

Qui ? des adultes, des femmes des hommes, des enfants en âge d'aller au collège. Certains chez les sous-traitants dorment devant les machines sur le sol. Les mieux lotis vont dormir dans les bidonvilles.

 

 

j'imagine qu'on va continuer à acheter nos fringues sans avoir d'insomnies...peut-être un petit pincement au coeur pour le mieux ..... tant que ce n'est pas nous, hein !

 

un  excellent reportage Cash-investigation d'Elise Lucet 
vendredi 18 mai 2012 à 22h2 FR25

Partager cet article
Repost0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 13:26
Le film de la déglaciation reconstitué

LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | 06.04.2012 à 19h58 • Mis à jour le 07.04.2012 à 18h05

Par Stéphane Foucart

 Dans les films-catastrophes, les conjonctions astrales et autres alignements de planètes sont signes de grands bouleversements. De longue date, les scientifiques savent que cette idée n'est pas complètement absurde : ce genre de choses arrive régulièrement. De fait, les pichenettes gravitationnelles des grandes planètes du système solaire suffisent à modifier périodiquement l'inclinaison de la Terre. C'est ainsi que, tous les quelque 100 000 ans, la planète bleue oscille entre ères glaciaires et périodes chaudes.

 

La dernière transition entre ces deux régimes - qui a commencé il y a 21 000 ans et en a duré 10 000 - pose de nombreuses questions. Certaines viennent de trouver de surprenantes réponses avec la publication, jeudi 5 avril dans Nature, d'une étude reconstituant le film des événements qui ont marqué ce passage du froid vers le chaud.

 

Pour ce faire, Jeremy Shakun (Harvard University) et ses coauteurs ont utilisé les données de 80 enregistrements climatiques conservés dans les glaces du Groenland et de l'Antarctique, ou dans des sédiments marins et terrestres prélevés à toutes les latitudes. Ils les ont ensuite combinés pour reconstruire l'évolution de la température moyenne globale de la Terre au cours de ce long réchauffement, entre - 21 000 ans et - 10 000 ans. "C'est une avancée majeure", estime Eric Wolff, chercheur au British Antarctic Survey, dans un commentaire publié par Nature. Les auteurs montrent notamment que le moteur de ce réchauffement, pourtant initié par une conjonction d'astres, est bel et bien l'augmentation des gaz à effet de serre.

 

Comment ? D'abord, la subtile inclinaison de la Terre sur son axe de rotation, il y a 21 500 ans, augmente l'insolation de l'hémisphère Nord. Les enregistrements montrent en effet qu'aux plus hautes latitudes nord, la température grimpe entre - 21 500 ans et - 19 000 ans. Ailleurs, aux latitudes moyennes du même hémisphère et dans l'hémisphère austral, c'est encore le calme plat : les températures ne montent pas. Les teneurs en dioxyde de carbone (CO2) sont également stables.

 

Puis, vers - 19 000 ans, quelque chose se produit. Les températures de l'ensemble de l'hémisphère Nord chutent brusquement alors qu'au contraire l'hémisphère Sud se réchauffe. Que s'est-il passé ? "Il est vraisemblable que le début de réchauffement de l'hémisphère Nord a fait fondre beaucoup de glaces continentales dans l'Atlantique nord, explique Edouard Bard, professeur au Collège de France et coauteur de ces travaux. D'où une baisse de sa salinité et l'affaiblissement de la circulation océanique qui apporte de la chaleur du sud vers le nord. La diminution de ce flux de chaleur a fait baisser les températures dans l'Atlantique nord et, par effet de balancier, a fait monter celles de l'hémisphère austral."

 

Ainsi, dans l'hémisphère Nord, les températures chutent pendant 1 500 ans. "Les Magdaléniens, qui vivaient alors en Europe, ont donc fait l'expérience d'un refroidissement, alors que celui-ci s'inscrivait pourtant dans un réchauffement de long terme commencé plusieurs millénaires auparavant", dit M. Bard.

 

Ensuite, ce n'est que vers - 17 500 ans que les teneurs en CO2 commencent à grimper. Cette augmentation tient à une réponse de l'océan profond, conduisant à un relargage massif de CO2 qui y était dissous. C'est seulement à partir de ce moment que la Terre se réchauffe réellement, c'est-à-dire au nord, au sud et à l'équateur. "Dans les carottes de glace prélevées en Antarctique, on constate que les températures commencent à monter avant que la concentration de CO2 n'augmente : ce fait est instrumentalisé par les climato-sceptiques pour faire croire que ce seraient les températures qui feraient monter le CO2 et non l'inverse, dit M. Bard. Mais nos travaux montrent que ce qui est vrai localement ne l'est pas au niveau mondial. A cette échelle, c'est bien le CO2 qui précède et domine le réchauffement. Non l'inverse."

 

Stéphane Foucart

Partager cet article
Repost0