Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 15:51
Ou la démocratie ne s'exporte pas.

Les Ouvrières Chinoises employées par L'Europe

On ne peut que remercier Thomas Balmes pour son excellent documentaire sur une entreprise européenne sous-traitante d'un frabricant de téléphone portable, installée en Chine. La visite vaut le détour. Deux cadres allemands et des centaines de chinois travaillent dans cette usine concentrationnaire. Des immeuble-dortoirs où les filles couchent par 8 dans des lits superposés, par 4 pour les contre-maitresses. Pas de salle de bain, juste un point d'eau dans des latrines. Une cantine collective et une journée de repos hebdomadaire. Elles n'ont pas de contrat de travail. Tout est pris en charge par l'usine (sauf la grossesse) avec un forfait obligatoire logement-nourriture pour les célibataires. Elles travaillent pour 20€ par mois durant les 3 mois d'essai. Aprés elles seront toujours en dessous du salaire minimum. Elles sont obligées de faire des heures supplémentaires. Elles travaillent jusqu'à 10 à 12 heures par jour. Elles ne sont pas dupes de leurs conditions de travail pour autant. Les cadres pendant le tournage oscillent entre peur, ironie et devoir de transparence. 

Né en 1969 à Paris, Thomas Balmès a étudié à l’École Supérieure d’Études Cinématographiques avant de s’engager dans la production de films documentaires. En 1992, il crée sa propre maison de production, TBC, et réalise ses propres films, dont un sur James Ivory et un autre sur Michelangelo Antonioni. La plupart de ses documentaires abordent l’hégémonie de la culture occidentale, la religion et leurs valeurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Faboisset - dans Observatoire
commenter cet article

commentaires