Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 12:24
La matière, tout ce que tu vois, est composé d'électrons,  protons et neutrons.

Paul Dirac dit l'électron a une particule "jumelle", identique à lui, mais avec une charge électrique opposée. Elle doit être comme son image miroir ! Il l'appelle antiélectron ou POSITON.

Albert Einstein dit que la matière est une forme très concentrée d'énergie.
Tu peux créer de la matière avec de l'énergie et tu peux créer de l'énergie avec de la matière.

Les particules et les antiparticules sont toujours créées ensemble, à partir d'énergie.

Quand les électrons, les protons et les neutrons qui forment notre monde ont été créés, un grand nombre de leurs jumeaux (positons, antiprotons, antineutrons) ont aussi été créés.

Les antiparticules existent !  des paires électron-positon, des paires de protons et d'antiprotons, des paires de neutrons et d'antineutrons.
mais le mystère reste inexpliqué:
est-ce que
des positons, des antiprotons et des antineutrons forment des anti-atomes et donc de l'anti-matière ?
A suivre et  A LIRE



 
Partager cet article
Repost0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 11:19
Une SUPERNOVA correspond la mort d'une étoile super géante


C'est l'ensemble des phénomènes directement issus de l'explosion d'une étoile et s'accompagne d'une augmentation brève mais fantastiquement grande de sa luminosité. La supernova peut rayonner plus d'énergie qu'une galaxie.
La matière expulsée par une supernova s'étend dans l'espace.

 L'onde de choc de la supernova favorise la formation de nouvelles étoiles. Il existe deux mécanismes en réalité assez distincts:
  1. L'explosion thermonucléaire d'un cadavre d'étoile appelé naine blanche,
  2. L'implosion d'une étoile massive qui est encore le siège de réactions nucléaires au moment de l'implosion.

La Naine Blanche


UNE ÉTOILE s'effondre sur elle même  Cette énergie nouvelle fait gonfler l'étoile, qui devient une géante rouge.


Puis la contraction de l'étoile reprend et le cœur s'effondre en une naine blanche

Cette naine blanche se refroidit ensuite très lentement en naine noire ou explose en une Super Nova


 
 

Le Trou Noir se crée à partir d'une Super Nova.
La masse du coeur de l'étoile explosée s’effondre sur lui-même et atteind une densité telle qu’il déforme et creuse l’espace : un trou noir est né. Ils n’émet aucune lumière. On  observe la matière qui environne le trou noir avant de tomber dedans.
La naine blanche peut donner un trou noir

 

  1.  
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 13:28


En 2008, les chefs rapanuis ont établi qu'un moai avait exprimé son désir d'aller à Paris.

l'île de Pâques comptent 4 900 habitants, les Rapanuis.

L'ile est aux confins de notre planète, puisqu'elle est éloignée de quatre mille kilomètres de toutes les autres terres. C'est l'endroit le plus reculé du monde, celui que les hommes ayant quitté l'Afrique il y a 150 000 ans ont finalement atteint en pirogue, il y a un peu plus de mille ans seulement.

A Paris en 2010, Le moai, ce géant de pierre  taillé dans les flancs du volcan Rano Rarakuy sera planté, deux semaines durant, entre l'obélisque de la place de la Concorde et la pyramide du Louvre. 
 
Il y va pour apporter une énergie spirituelle qui va changer la conscience de l'humanité, pour métamorphoser la conscience du monde matérialiste en une conscience plus humaine.»

C'est le groupe Louis Vuitton, au nom de son slogan publicitaire («L'art du voyage»), qui finance élégamment cette croisade du moai contre le matérialisme occidental !!
P

Pedro Edmunds Paoa et Edgard Herever ont arpenté la ville , habités par l'esprit du moai. «Avec nos ancêtres, nous avons cherché la place du moai. Dans les Tuileries, un courant fort d'énergie passe là»

Les Rapanuis, dans leur extrême isolement,  sont des survivants. Ils reviennent d'un cataclysme. Leur île est une métaphore de ce que la nature (les volcans, les tsunamis, mais surtout nos organisations sociales) réserve à notre espèce.

L'Histoire:
Au XVIe siècle, la population de Pâques atteint 20 000 habitants. Les forêts sont abattues. Une longue période de sécheresse vient ensuite semer le trouble dans cette société. Aussi, lorsque les maîtres ordonnent de tailler et d'ériger des moais de plus de vingt mètres de haut, les classes inférieures se rebellent. Les esclaves massacrent les maîtres, puis les mangent. Ils abattent les moais.
Au XIXe siècle, les négriers péruviens achèveront de détruire cette civilisation, en enlevant les Rapanuis survivants.
En 1877, les Pasqualiens ne sont plus que 111.

«Le moai n'est pas un caillou, c'est une connexion, affirme Edgard, nous montrons au monde qu'en détruisant la nature, l'homme s'est détruit. L'histoire de l'île de Pâques, c'est l'histoire de l'humanité.»

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 18:51
 
Vive le changement climatique !


Samedi 24 Janvier,
J'ai eu la peur de ma vie.
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 14:18
  • UN SYSTEME, DES GALAXIES
  • Notre système solaire consiste en une étoile moyenne appelée le Soleil, des planète, des comètes, des astéroïdes et le milieu interplanétaire.
  • Tout le système solaire, incluant toutes les étoiles visibles par une nuit claire, gravite à l'intérieur de notre galaxie: la Voie Lactée.
  • Notre galaxie La Voie Lactée a  plusieurs bras. C'est un disque vaguement spirale qui tourne autour d'un centre compact.
  • Notre système solaire se situe à 28 000 années lumière du centre de La Voie Lactée.
  • Une année-lumière est la distance parcourue par la lumière en un an c'est à dire 9500 milliards de kilomêtres...

A propos de la carte

Cette carte montre la Voie Lactée dans son ensemble - une galaxie spirale d'au moins deux cent milliards d'étoiles.

Notre Soleil est profondément enfoui dans le Bras d'Orion à environ 26 000 années lumière du centre.

Vers le centre de la Galaxie, les étoiles sont beaucoup plus proches les unes des autres qu'à la périphérie où nous vivons. Notez également la présence de petits amas globulaires bien en dehors du plan galactique, et la présence d'une galaxie naine voisine - dite du Sagittaire - qui est en train d'être lentement avalée par notre propre Galaxie.

Le site web appartient à Richard Powell.


 

Hubble a fait des photos infrarouges pour nous

Hubble and Spitzer image of the Galactic Core

Notre Galaxie La Voie Lactée

Nous pouvons donc répondre à cette question: où sommes-nous?


 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 14:48
Le Musée Prado dans Google Earth

Une autre façon de découvrir l'art

Admirer un Velasquez ou un Rembrandt dans un endroit comme le Musée Prado de Madrid est une expérience unique. Vous pouvez maintenant utiliser la technologie de Google Earth pour vous plonger au coeur des collections du Prado et en découvrir les chefs-d'oeuvres. Vous pourrez alors admirer les peintures dans leurs plus fins détails, jusqu'aux mouvements du pinceau ou la craquelure du vernis. La résolution des images est à peu près de 14,000 million de pixels, c'est-à-dire 1400 fois plus précise que ce que prendrait un appareil de 10 megapixels. Par ailleurs, vous pourrez découvrir une spectaculaire reconstitution en 3D du Musée Prado.

Découvrez l'art autrement. Démarrez Google Earth, cochez "3D buildings" dans le panneau en bas à gauche, retrouvez le Prado et accédez aux chef-d'œuvres.


Partager cet article
Repost0
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 14:40
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 18:30

Réalisé en 1971 par Claude Berri Avec Claude Berri, Yves Robert
Claude Langmann alias Claude Berri
Le cinéma de papa fait partie des films à dimension autobiographique de Claude Berri, au même titre que La Première fois, Mazel Tov ou le mariage, Sex-shop ou La Debandade. Ces films ont tous en commun de mettre en avant des épisodes de la vie du réalsiateur et ont tous pour personnage principal, Claude Langmann - le vrai nom du réalisateur-producteur.

Un hommage au père
Bien que dédiée à sa mère, Le Cinéma de papa est un hommage rendu par Claude Berri à son père, "le vrai acteur de la famille", comme il se plaît à le décrire. Pour écrire et tourner ce film très personnel et en grande partie autobiographique, Claude Berri s'est allié à son père pour l'écriture du scénario et comptait lui donner le rôle dans le film. Malheuresement, ce dernier va mourir avant que le film ne soit mis en marche et c'est finalement, Yves Robert qui va tenir le rôle du père dans le film en 1970. Grand admirateur du film, François Truffaut louait le goût de la famille, rare, selon lui, au cinéma, qui en émanait. "En sortant du Cinema de papa, on a la certitude que Claude Berri a échappé à ce drame de l'artiste coupé de sa famille, voilà donc un cinéaste qui aime ses parents, cela rend son film encore plus rare".

Un de films favoris de François Truffaut
Dans son ouvrage Les films de ma vie, François Truffaut accordait une place significative au film de Claude Berri qu'il appréciait beaucoup. "Claude Berri n'est pas en metteur en scène cinéphile, il ne se réfère pas aux films existants mais à la vie elle-même, il puise à le source [...] la lutte pour la vie, les problèmes d'argent, le pain quotidien, la recherche d'un métier, la naissance d'une vocation, l'alternance de la chance et de la malchance [...] la nécessité d'être heureux en amour [...] ce sont les meilleurs thèmes car les plus simples, les plus universels et curieusement, au fur et à mesure que le cinéma devient plus intellectuel, les plus délaissés".

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 15:24
Yves Michaux distingue la contemplation esthétique de l'art moderne et l'hédonisme de l'art contemporain.
Il semble que l'art moderne est plus édifié conceptuellement alors que l'art contemporain suppose une perception distraite

> QUESTIONS D'ETHIQUE
On adore la coquille du site
Quels voleurs pour l'art contemporain ? par Monique Canto-Sperber Avec : Yves Michaud philosophe Yves Michaud est philosophe. Ses domaines de prédilection sont l'esthétique (en particulier l'art contemporain) et la philosophie politique.

A écouter le lien poscat.

http://radiofrance-podcast.net/podcast/rss_10201.xml




  Yves Michaud est philosophe. Ses domaines de prédilection sont l'esthétique (en particulier l'art contemporain) et la philosophie politique.

 
 



 
 

 
Yves Michaud
Enseigner l'art ? Analyses et réflexions sur les écoles d'art
Editions Jacqueline Chambon - Octobre 1999


Une analyse de l'enseignement de l'art et de la figure de l'artiste, à la lumière d'une réflexion philosophique et historique, et de l'expérience de l'auteur à la tête de l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris et professeur de philo à Paris I.

 

 
Yves Michaud
L'art à l'état gazeux : essai sur le triomphe de l'esthétique
Stock - février 2003
 

le monde actuel est régi par l'esthétique, le cosmétique, alors que d'un autre côté il n'existe plus d'oeuvre d'art dans le sens fort du terme. Disparus les objets rares, exposés dans les musées que tout un chacun venait contempler religieusement. Cependant l'auteur ne crie pas au scandale, mais constate la fin du régime traditionnel de l'art.

 
 

 
Yves Michaud
La crise de l'art contemporain
PUF - 7 février 2005
 

«La prétendue crise de l'art contemporain est donc une crise de la représentation de l'art et une crise de la représentation de sa fonction... La démocratisation culturelle se poursuivra... La diversité des groupes sociaux sera encore plus lisible dans la diversité culturelle et artistique... Il n'y a ni à s'opposer à cette évolution, ni à l'accompagner, elle se fait. En même temps, c'est de cette diversité qu'on peut attendre vitalité et surtout, désir, ces deux éléments essentiels à toute création.»
Publié pour la première fois en 1997, cet ouvrage, déjà réédité cinq fois dans la collection Intervention philosophique, est paru dans un contexte de polémique virulente sur la «valeur» de l'art contemporain en France. L'auteur reprend, dans une préface inédite, les arguments en présence, en particulier la réception du livre ayant favorisé, pour le public, une prise de conscience générale, «que les idées pouvaient être discutées et analysées... Le débat a eu un effet positif, ne serait-ce qu'en dédramatisant les choses, au moins on a pu commencer d'en parler» et comprendre que nous avons vécu «la fin de l'utopie de l'art et que nous sommes entrés dans un autre paradigme de production et de représentation.»
- Présentation de l'éditeur -
 
Partager cet article
Repost0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 15:18
L'image “http://www.timesonline.co.uk/multimedia/archive/00461/cartoon-385_461459a.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
Partager cet article
Repost0